SAINTE-BARBE

Le culte :

chapelle-ste-barbeLe culte de Sainte-Barbe s'est répandu en Orient comme en Occident. Ce succès provient sans doute du fait que la sainte passait pour éviter à ses dévôts la mort subite, la foudre étant à son service. La foudre étant considérée comme le feu du ciel capté par l'homme, la sainte devint la patronne de tous ceux qui la manipulent : arquebusiers, canonniers, pompiers et mineurs. Sainte-Barbe est la patronne de nombreuses églises dans les pays miniers. Sa fête, le 4 décembre, donnait lieu dans toutes les régions minières de France à de grandes réjouissances dont le souvenir et la tradition perdurent.

 

 

A Potigny :

photo-ste-barbeEn 1956, une équipe de mineurs se mettait en demeure de construire une chapelle dédiée à Sainte-Barbe. Le lieu d'implantation choisi fut l'actuelle rue d'Aisy, en bordure de la cité minière. La présence de cette statue de la sainte dans cette chapelle rappelle que les mineurs de Potigny et des communes environnantes célébraient le culte de leur patronne tous les 4 décembre de chaque année. Cette journée, quel qu'en soit le jour de la semaine, était chômée, payée et même primée. Aujourd'hui, alors que les mines bas-normandes sont fermées, la mémoire perdure et il existe une paroisse Sainte-Barbe regroupant dix communes, dont Potigny est le centre et sa chapelle un lieu de dévotion pour les fidèles.

 

 

Retour